L’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) et pro enfance ont signé un contrat de prestation pour les quatre ans à venir. Il s’en est suivi d’une rencontre tripartite avec Kibesuisse durant laquelle l’OFAS y a souligné que « sur le plan politique, les deux structures sont égales en droits et pro enfance ne serait donc être qualifiée d’association régionale ». La pertinence d’une voie romande de l’accueil de l’enfance auprès de la Berne fédérale est désormais confirmée.

pro enfance édite sa première brochure de sensibilisation. Celle-ci reflète le colloque du même nom Enfance et précarisation : quelles politiques publiques pour demain ?

Jean-Claude Crevoisier a été inspiré par la rencontre du Conseil stratégique de pro enfance du 18 novembre dernier.

Il en est ressorti l'article Parlons éducation, paru dans le Quotidien Jurassien.

 

La loi fédérale sur les aides financières à l'accueil extra-familial pour enfants (LAAcc) est entrée en vigueur le 1er février 2003. En 2014, le Parlement a décidé de prolonger une deuxième fois, jusqu'au 31 janvier 2019, cette loi qui encourage la création de places d'accueil (programme d'impulsion).

Une classe d'élèves de 9 VP/2, 12-13 ans, a réalisé des dessins sur leurs perceptions des difficultés et frustrations des adolescents concernés par la pauvreté. Ce projet a donné lieu à un diaporama projeté durant le colloque Enfance et précarisation : quelles politiques publiques pour demain ?, organisé par pro enfance le 25 octobre 2015. L'idée était de de donner la parole aux enfants sur la thématique. Le projet a été conçu par par Natacha Anderes, enseignante d'arts visuels, et Corinne Bolle, maîtresse d'école, dans le cadre de l'établissement primaire et secondaire C.F. Ramuz de Lausanne.