Le parlement vaudois a accepté fin janvier 2017 la révision de la loi sur l’accueil de jour (LAJE). Celle-ci confie notamment l'élaboration d'un nouveau cadre de référence pour le parascolaire à l’Etablissement Intercommunal pour l’accueil Parascolaire (EIAP).

Suite à la consultation entreprise par l'EIAP, les professionnels ou personnes intéressées par le bien-être des enfants accueillis dénombrent une remise en cause des acquis. Accepter de travailler dans les nouvelles conditions proposées reviendrait, tant pour les éducateurs que pour les directions, à être complice de décisions dangereuses pour les enfants.

Un collectif, composé de plusieurs organisations représentant le secteur d'activité, estiment que leurs préoccupations doivent faire l'objet d'un débat avec la société et être portées aux yeux du public. Dans le cas où les représentants des communes refuseraient de reconsidérer leur proposition, le collectif se laissera la possibilité de lancer une initiative populaire afin de faire valoir devant le peuple le droit des enfants à une éducation de qualité.

Lire le communiqué de presse - ARDIVE, AvenirSocial, AROMASE, SPV, CREDE, SSP, esede, ARLAE, EAJE - 23.05.2018.

Accéder aux intentions de l'Union des communes vaudoises (UCV) - 05.02.2018.

Voir le tableau comparatif.

Lire la lettre ouverte (05.2018) et accéder aux repères déterminants (15.06.2018) pour l’entrée en matière des milieux professionnels.

Télécharger la réponse de :

Du côté de la presse :

Accéder à un premier recensement de pro enfance de la documentation disponible sur l'accueil parascolaire.