Les transformations des villes, organisées principalement autour des besoins de l’économie et de la mobilité motorisée, ont amené à une progressive exclusion des enfants des espaces publics et à leur ségrégation dans des lieux privatifs, souvent séparés du monde des adultes (écoles, crèches, lieux d’accueil, places de jeux, etc.).

 

Pour apporter des réponses à tous les échelons politiques, Artias propose un dossier qui se base sur les résultats d'une recherche-action « Vivre ma commune », réalisé au sein du Centre interfacultaire en droits de l’enfant de l’Université de Genève entre 2012 et 2015, ainsi qur sur les recherches conduites par Michele Poretti de la Haute école pédagogique Vaud et de l'Université de Genève.

Plus d'infos et documents à télécharger - 31.08.2017