Le deuxième colloque organisé par le Programme national de lutte contre la pauvreté s'est déroulé le 4 septembre à Aarau sous le thème « Innover dans la lutte contre la pauvreté : favoriser les chances de formation par une continuité des offres ».

Résultat de recherche d'images pour "colloque pauvreté aarau 4 septembre"


 

 

 

 

 

L’encouragement précoce est ouvertement apparu comme une mesure prioritaire pour rompre avec la spirale de la pauvreté. L'Union des communes suisses (UCS), l'Union des villes suisses (UVS) et l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS) se sont exprimés dans ce sens.

Pour aller de l'avant, la question de l'engagement de la Confédération dans le domaine s'est toutefois posée du côté de l'UCS. L'OFAS a quant-à-lui invité les communes, en particulier les villes, à collaborer ensemble de manière à remonter les informations vers le haut. En outre, l'OFAS a rappelé la nécessité de modifier la Constitution pour attribuer des compétences et des responsabilités à la Confédération.

La question de savoir à quel département la responsabilité de la petite enfance incombe a également été mise en avant. Faut-il attribuer la mission du secteur à l'instruction publique, à l'action sociale ou encore à la santé ? Sur ce point une clarification institutionnelle est aussi à envisager. A cet effet, il a été suggéré de s'inspirer des démarches entreprises pour le domaine des dépendances ou de l'asile.

Des participant·e·s ont par ailleurs souligné l'impossibilité d'atteindre les familles vulnérables uniquement au travers de la formation élémentaire des adultes. Ils ont aussi rappelé la nécessité d'articuler les prestations destinées aux enfants âgés de 0 à 4 ans avec le champs de l'école, du parascolaire et de la famille.

Lire le communiqué de presse de l'OFAS - 04.09.2017

Plus d'infos sur le site Internet du Programme de lutte contre la pauvreté