AvenirSocial lance une campagne visant un 100% de personnel formé dans le domaine du travail social. Cette campagne de promotion de la formation, qui inclut l’accueil de l’enfance, débute en 2017 et se déroule jusqu’en 2019.

Dans un premier temps, AvenirSocial demande que 100% des personnes engagées disposent d’une formation correspondante (et non « équivalente »). A cet effet l’Association revendique des formations passerelles reconnaissant des formations et des expériences antérieures, une offre de places de formation et d’études suffisantes ainsi qu’une loi fédérale règlementant la formation et l’exercice des professions du travail social.

Les mandats du travail social concernent trois niveaux : l’encouragement des modifications et des évolutions sociales ; l’encouragement de la cohésion sociale, l’encouragement à l’autonomie pour que les adultes et les enfants puissent répondre aux défis de la vie et atteindre le bien-être.

Comme le soulève le document de référence d’AvenirSocial pour sa campagne « Une formation en travail social pour des prestations de qualité » : Le manque de formation réduit la qualité, la fiabilité et l’efficacité des prestations du travail social. Cette situation lèse les droits fondamentaux des destinataires et constitue un gaspillage des derniers publics. Elle obstrue la collaboration au sein des équipes et entre institutions. Les personnes non diplômées, sans repères professionnels solides, peuvent être démunies dans ce travail exigeant.

Une étude commandée par l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS), menée en 2007 et 2008 et portant sur l’accueil de la petite enfance, montre que le personnel qualifié est plus performant. Ainsi, contrairement à certains préjugés, une qualification supérieure ne revient pas plus chère du moins pour le secteur étudié.

Le document de référence, le matériel de campagne ou l'Appel à signer sont disponibles sur le site Internet uneformationvadesoi.ch - 10.07.2017